mercredi 2 septembre 2009

LES INFIRMIERS SE MÉFIENT DES RISQUES DE LA VACCINATION

Le Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI) a estimé hier que la vaccination massive de la population contre la grippe H1N1 présentait des risques, en raison de certains composants du vaccin et de tests jugés pas assez nombreux.

«Injecter 94 millions de doses d'un produit sur lequel nous n'avons aucun recul peut poser un problème de santé publique» , estime Thierry Amouroux, secrétaire général du SNPI. Il «craint une répétition des complications rencontrées aux Etats-Unis en 1976 avec le vaccin contre la grippe porcine», qui aurait augmenté les risques de maladie neurologique. Il souligne aussi la présence dans l'un des vaccins commandés d'un «amplificateur d'effet» qui «n'a jamais été utilisé auparavant dans un vaccin commercialisé à large échelle».

Il pourrait «déclencher des réactions immunitaires excessives, dangereuses pour des personnes atteintes de certaines pathologies».
ladepeche.fr