samedi 16 février 2008

FANTÔMES ET MONSTRES BANNIS EN CHINE

TRADUCTION PAR ROBOT :
La CHINE a ajouté les fantômes, les monstres et d'autres choses qui circule la nuit à sa liste de contenu visuel et audio interdit dans un resserrement intensifié en avant des Jeux Olympiques de Pékin.

Les producteurs ont autour trois semaines à regarder par leurs bandes pour l'"horreur" et pour la rapporter aux autorités, à l'administration générale de la pression et aux publications dites.

Inclus content offensant "a fait du tort des spiritueux et les fantômes violents, les monstres, les démons, et tout autre storytelling avec des représentations inhumaines, étrange et surnaturel pour le but unique de chercher la terreur et l'horreur", l'administration ont indiqué.

Les nouvelles directives visent "à commander et nettoyer l'effet négatif que ces articles ont sur la société, et pour empêcher l'horreur, publications violentes et cruelles d'accéder au marché par les canaux officiels et pour protéger la santé psychologique des adolescents".

Les règlements suggèrent la Chine, où le graphique, le sexe piraté et les films d'horreur sont disponibles sur la plupart des coins de rue, est vif pour faire un pas vers le haut de sa commande de l'arène culturelle en avant des Jeux Olympiques de Pékin en août, qui sont largement vus comme partie venante-dehors pour la montée puissance politique et économique.

Ils viennent des semaines justes après que Pékin maintenu vers le bas sur des restrictions contentes et giflées visuelles et audio "vulgaires" aux sites Internet et ont remis en bas d'une interdiction filmmaking de deux ans à l'équipe derrière le perdu steamy dans Pékin.
Australian news