mercredi 18 janvier 2012

PRESSION SUR DES PARENTS QUI REFUSE LA VACCINATION : UNE FEMME SE TIENT DEBOUT

Rachel Garmon est allé chez un nouveau pédiatre avec son fils de deux ans et demi. Le pédiatre conclut que son fils est en parfaite santé et lui demande son livret de suivi de vaccination. Rachel Garmon lui dit que son fils n'a jamais été vacciné et qu'il ne le sera jamais. Elle lui explique que c'est un choix qu'elle-même et son conjoint ont fait suite à une recherche sur les vaccins. Le pédiatre tente de la convaincre en lui racontant les bienfaits de la vaccination et les dangers de ne pas se faire vacciner. Rachel Garmon teint son bout poliment. Le pédiatre lui demande alors de signer une déclaration affirmant qu'elle comprend qu'elle met son fils en danger en ne le vaccinant pas, en fait, ça revient à admettre qu'on est un mauvais parent. Rachel Garmon refuse de signer et s'en va tranquillement comme tout le monde fait à la fin d'une visite qui a bien été, en pensant que le pédiatre avait bien compris sa position et tout était ok.

Rachel Garmon passe la fin de semaine à l'extérieur, et quand elle revient à la maison, la police avait laissé deux notes à sa porte lui demandant de communiquer le plus tôt possible avec eux. Le pédiatre les avait informé que Rachel Garmon avait un comportement bizarre et qu'elle refusait de montrer ses pièces d'identité. La police a même interrogé ses voisins pour savoir si elle avait une comportement bizarre. Une chance qu'elle n'a pas de problèmes avec ses voisins. Rachel Garmon affirme que jamais on ne lui a demandé ses cartes d'identité chez le pédiatre. Elle déclara aux policiers qu'elle était très offensée par cet abus de pouvoir. C'est pourquoi aujourd'hui elle rend public son histoire par les ondes d'Alex Jones.