samedi 14 mai 2011

EFFET DES PESTICIDES SUR LE QI

(...)Les chercheurs ont découvert que les enfants dont la mère avait des niveaux dans le 20% plus élevé de métabolites urinaires de pesticides organophosphorés – indicateur de l'exposition prénatale – présentaient un déficit de 7 points de QI en comparaison avec les enfants dont la mère était peu exposée.

« Ces associations sont importantes, surtout lorsqu'on examine ceci à l'échelle de la population », a déclaré la Maryse Bouchard, aujourd'hui chercheuse au CHU Sainte-Justine et affiliée au département de santé environnementale et santé au travail de l'Université de Montréal. « Cette différence pourrait signifier, en moyenne, plus d'enfants avec des difficulté d'apprentissage, et moins d'enfants très doués. » (...)
Université de Montréal