dimanche 29 mai 2011

CONSOMMER À EN MOURIR

À l’heure où la frénésie consumériste du temps des Fêtes bat son plein, ce document fait une analyse grinçante de l’évolution du comportement des consommateurs américains. Derrière l'attitude des acheteurs boulimiques, se profile entre autres, l’épuisement des ressources et l’accumulation des déchets. Des sociologues, psychologues et philosophes analysent les limites du credo d’aujourd’hui : «Je consomme donc je suis», de cette quête du bonheur à travers la possession de l’objet dernier cri.