samedi 2 avril 2011

VACCINS, DROGUE ANTIPSYCHOTIQUE ET ÉTAT POLICIER

DETROIT, USA
La fille de Maryanne Godboldo a reçu la série de vaccins obligatoires pour entrer à l'école publique. Sa fille a commencé à changer en étant plus irritable, émotive et ayant des épisodes de grimaces faciales. Mme Godboldo (photo à droite), inquiète de l'état empirant de sa fille, a demandé de l'aide du Centre de l'Enfance. Au Centre, on lui a recommandé de donner le controversé médicament anti psychotique, Risperdal. La prise du Riperdal a rendu sa fille agressive et violente.

Mme Godboldo a alors demandé un second avis d'un médecin holistique qui lui conseilla de stopper la prise du Risperdal par sa fille. L'état de santé de sa fille s'est tout de suite amélioré.

Le Service de la Protection de la Jeunesse et la police sont alors venus retirer l'enfant à sa mère. Celle-ci s'enferma avec sa fille dans sa maison, tirant désespérément des coups de feu dans les airs.

Mme Godboldo fut emprisonnée et sa fille est sous la protection de la jeunesse. Mme Godboldo fut remise en liberté sous une caution de 200 000 $ mais sa fille reste sous la protection de l'état.

L'état peut maintenant droguer de force l'adolescente avec un médicament qui n'est même pas approuvé par la FDA.
Vactruth