samedi 20 mars 2010

MÉCANIQUE QUANTIQUE À L'ÉCHELLE HUMAINE

Des chercheurs de l’université de Californie ont réussi à placer un objet visible à l’œil nu dans un état de superposition quantique. Une première qui permet de mieux comprendre les principes de la mécanique quantique.

De la physique quantique, oui, mais visible à l’œil nu! Andrew Cleland et son équipe de l’université de Californie ont réussi à placer une languette de métal de plusieurs dizaines de micromètres dans un état de superposition quantique. La languette vibre tout en ne vibrant pas, conséquence d’un principe fondamental de la physique quantique. Ces résultats sont publiés cette semaine par la revue Nature (AOP).

D’après la théorie quantique de la matière, les objets microscopiques se comportent à la fois comme des ondes et des particules. Conséquence: il est impossible de connaître la position exacte d’une particule dans l’espace et, encore plus étrange, une particule peut simultanément se trouver dans deux états contradictoires.
S&A