dimanche 11 octobre 2009

LA PRESSION POUR ENTRER DANS LE MOULE

Quelque part on disant : "Mêmes les élus seront troublés". Pas facile de faire le bon choix lorsque c'est l'émotion qui le dicte. Faites-vous la différence entre vos pulsions émotives et l'alignement de votre conscience en contact avec votre moi supérieur ? Pour ma part, je crois qu'il faut appendre à prendre une distance face à soi-même pour ne pas se noyer dans les eaux troubles de notre psychologie programmée. La pression sociale est une puissante "drive". Résisterez-vous à la pression de vous faire vacciner (si vous pensez que les vaccins sont nocifs, bien sûr) ? Aurez-vous la force d'assumer votre liberté de choix et votre souveraineté d'être ? On dit souvent de ne pas avoir peur, et je suis d'accord, mais la peur qu'on transforme en colère est un puissant vecteur de puissance qui nous pousse en avant pour nous défendre. Mais si vous refoulez la peur, vous devenez une victime. Êtes-vous une victime ? Car croyez-moi, si vous n'avez pas peur maintenant, vous aurez peur bientôt. La question est plutôt de savoir ce que vous ferez de votre peur : resterez-vous pétrifié et sans défense ou vous relèverez-vous pour vous protéger vous-même. La décision vous revient.

Lorsqu'un enfant a peur, il se réfugie dans les bras de ses parents et ils le protègent. On nous a programmé à penser que lorsque nous avons peur en tant qu'adulte, qu'il faut se réfugier chez notre bon parent le gouvernement. Nous sommes traités comme des enfants. Je vous encourage à être votre propre parent. N'accordez pas votre pouvoir à quelqu'un d'autre, car de ce fait, vous reniez votre humanité et devenez un esclave; vous n'êtes plus humain dans ce contexte. Assumez plutôt votre humanité et unissez votre pouvoir personnel à d'autres humains libres et souverains. Il n'y a rien de plus puissant qu'une humanité mature et consciente. Nous sommes des êtres spéciaux dans l'univers, prouvons-le ! Augmentons la masse critique et faisons basculer les pôles du pouvoir sur Terre. Les preuves par l'épreuve. Portons-nous volontaires avant que les événements qui s'en viennent nous y forcent dans un contexte pas mal moins agréable.
Extrait des Bougons :