mercredi 24 juin 2009

OGM : MISE EN GARDE DES MÉDECINS

Le 19 mai, l'American Academy of Environmental Medicine (AAEM - Académie Américaine de Médecine Environnementale) a demandé aux médecins « de sensibiliser leurs patients, la communauté médicale, et le public afin qu'ils évitent autant que possible les aliments génétiquement modifiés, et de fournir des informations sur les aliments génétiquement modifiés et les risques sanitaires associés. » [1] Elle a appelé à un moratoire sur les aliments génétiquement modifiés, le lancement d'études indépendantes menées sur le long terme, et l'étiquetage des aliments génétiquement modifiés. D'après le communiqué de l'AAEM, « plusieurs études menées sur des modèles animaux montrent que la consommation d'aliments génétiquement modifiés induisent de graves risques de santé, » y compris l'infertilité, des problèmes immunitaires, un vieillissement accéléré, et des changements au niveau de la régulation de l'insuline, des principaux organes et du système digestif. Elle conclut ainsi : « le lien entre les aliments génétiquement modifiés et leurs effets néfastes sur la santé est plus qu'anecdotique. Il y a un lien de cause à effet, » tel que défini selon les critères scientifiques établis. « Plusieurs études animales confirment la forte corrélation entre aliments génétiquement modifiés et maladies. »
(...)
futur quantique
responsibletechnology.org
Facebook