mardi 28 avril 2009

LE GRAND BUT

« Le grand but des mystères était d'apprendre aux initiés la possibilité de cette réunion avec Dieu et de leur en indiquer les moyens. Toutes les initiations, toutes les doctrines mythologiques ne tendaient qu'à alléger l'âme du poids de la matière, à l'épurer, à l'éclairer par l'irradiation de l'intelligence afin que, désireuse de biens spirituels et s'élançant hors du cercle des générations, elle pût s'élever jusqu'à la source de son existence. La connaissance de l'Être des êtres a été offerte partout comme le terme de la Sagesse, sa ressemblance comme le comble de la perfection et sa jouissance comme l'objet de tous les désirs et le but de tous les efforts. On a varié dans l'énumération de ses facultés infinies mais, quand on a osé fixer les yeux sur l'unité de son Essence, on l'a toujours défini comme Pythagore : le principe et la fin de toutes choses ».
nous-les-dieux
Facebook