samedi 14 février 2009

COLLISION DE SATELLITES

SPATIAL - «Un fait extrêmement rare», selon le directeur adjoint du Centre spatial de Toulouse…

Attention, accident dans l’espace! Un satellite commercial américain a été détruit après une collision avec un satellite militaire russe hors d’usage, créant deux nuages de débris qui dérivent dans l'espace.

La collision, considérée comme l'un des premiers accidents majeurs de ce genre dans l'espace, a eu lieu ce mardi à environ 800 kilomètres d'altitude au dessus de la Sibérie.

Premier accident de satellites intacts

«C'est la première fois qu'on a deux satellites intacts qui rentrent en collision», a indiqué Philippe Goudy, directeur adjoint du Centre spatial de Toulouse, qui dépend du Centre national d'études spatiales (Cnes), l'agence spatiale française.

«On a eu déjà eu des cas de collision dans le passé, mais c'était toujours avec ce qu'on appelle un débris, c'est à dire un morceau d'un ancien satellite désintégré, ou un morceau d'un bout de fusée», a-t-il précisé.

300.000 débris

Les débris des deux satellites - d'une taille allant de 1 à 10 centimètres de diamètre - seraient au nombre de 300.000, aux côtés de milliards d'autres plus petits fragments en tout genre.

Lancés à des milliers de kilomètres par heure, ils sont susceptibles de faire de gros dégâts sur les engins spatiaux, navettes et autres satellites. Selon la Nasa, le risque que la station spatiale internationale (ISS) soit endommagée est faible dans la mesure où elle gravite à une orbite plus basse (354 km) que celle de la collision.

Les débris retombent parfois sur terre et sont alors le plus souvent totalement détruits par la chaleur en rentrant dans l'atmosphère.