samedi 20 décembre 2008

PENSER AU SEXE FAIT ÉTERNUER

C’est une étude très sérieuse que viennent de publier deux chercheurs britanniques dans le journal de la société royal de médicine et qui est reprise par l’enemble de la presse anglais. Pour cause, elle pourrait bien enfin donner une explication aux crises d’éternuement à répétition. Car, selon le Dr Mahmood Bhutta, ORL à l’hôpital John Radcliffe d’Oxford, en Angleterre, et son collègue le Dr Harold Maxwell, un psychiatre, éternuer ne serait pas seulement la conséquence d’un gros rhume ou d’un rayon de soleil dans l’oeil. Non, éternuer serait aussi la preuve que l’on est en train de penser au sexe.

Une nouvelle qui risque de provoquer plus d’un haussement de sourcils la prochaine fois que votre voisin éternuera dans le métro. Il n’empêche, les deux chercheurs sont formels et ont notamment étudié le cas d’un homme d’une quarantaine d’année ne pouvant s’empêcher d’éternuer dès qu’il pensait au sexe.

Et visiblement ce n’est pas le seul, ainsi quand on tape dans Google les requêtes sex et sneezing (éternuement), on obtient plus de 595.000 occurences et quelque 15.000 en tapant les mots en français.
@20minutes