lundi 14 juillet 2008

PRIVATISER L'AIR

Riccardo Petrella. L'économiste et politologue dénonce la marchandisation des ressources et la financiarisation de l'économie

Riccardo Petrella:
La marchandisation de l'eau, qui ne deviendrait disponible qu'à ceux qui disposent des ressources pour l'acquérir, est inacceptable. Il est urgent de reconnaître que l'eau comme l'air, l'énergie solaire ou encore les forêts sont des biens destinés à la collectivité mondiale, et sous sa responsabilité. Il faut avoir des accords de coopération, des traités de souveraineté partagée, sur la gestion de ces ressources naturelles. Sinon, elles feront toujours l'objet soit de marchandisation, soit de guerres. Même l'air vient d'être privatisé. C'est ce qu'on a fait avec le système de gestion des émissions de CO2. Il y a aujourd'hui des mécanismes qui décident de l'allocation de la ressource air, sur le marché des émissions, avec un prix mondial de la tonne de CO2.
(...)

@eau secours