mardi 26 février 2008

TOUT DANS VOS CHEVEUX

Un seul cheveu suffit à reconstituer les déplacements d'une personne à travers les États-Unis, grâce à un nouveau test qui pourrait permettre à la police de vérifier des alibis ou d'identifier des victimes de meurtres.

À l'aide de simples échantillons d'eau du robinet et de restes de cheveux collectés dans des salons de coiffure à travers tout le pays, des chercheurs de l'université de l'Utah ont réussi à mettre en évidence des différences chimiques suffisamment significatives pour servir de marqueurs géographiques.

«Vous êtes ce que vous mangez et buvez, et cela s'imprime dans vos cheveux», a expliqué Thure Cerling, géochimiste et coauteur de l'étude parue lundi dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

L'étude montre que 85% des variations des isotopes d'hydrogène et d'oxygène dans les cheveux d'une personne sont dues aux différences de composition de l'eau potable.

Un seul brin de cheveu peut donc permettre de déterminer l'endroit où se trouvait une personne des semaines voire des années auparavant, en fonction de la longueur du cheveu et donc du temps qu'il a mis à pousser.

L'équipe de Thure Cerling a mis au point une carte des différents ratios d'isotopes d'hydrogène et d'oxygène présents dans les cheveux, à travers les États-Unis.
(...)
@cyberpresse