mardi 6 septembre 2011

PILLAGES ÉCLAIRS ET COLÈRES MONTANTES

Une nouvelle mode prend racine aux USA : les pillages éclairs en groupe ("Flash Mob Robbery"). Un groupe de jeunes envahissent un commerce, prennent tout ce qu'ils veulent et sortent sans payer. Comme les directives données aux employés dans la plupart des commerces sont de ne pas intervenir, les pillards entrent et sortent les mains pleines sans s'inquiéter. Étant donné que c'est un groupe de pillards, cela rend la vie difficile aux policiers de les arrêter.





La prochaine vidéo est encore plus troublante: des groupes de jeunes noirs ciblent des blancs isolés pour les voler. C'est rien pour aider à la baisse du racisme. À la suite d'une vidéo, un américain faisait ce commentaire : "Why are the Niggers making it so easy for everybody to hate them?" ("Pourquoi les nègres rendent cela si facile à tout le monde de les haïr?"). Je n'approuve pas ce langage, je veux juste exposer une tendance qui pourrait mal tourner. J'ai visionné aussi une vidéo où un noir suppliait frénétiquement ses frères de ne pas continuer sur cette voie. Je ne veux pas porter de jugement de valeur ici, tout le monde est égal à mes yeux. On constate que le sens des valeurs un peu plus nobles et du respect disparaissent et sont replacés par un monde de violence et de médiocrité.

Un autre jeune homme battu et pillié :


Ici un groupe d'adolescentes attaquent une femme sans aucune raison à part que pour le plaisir de la chose :


Cette vidéo rapporte l'histoire d'un couple qui s'est fait battre par un groupe d'adolescents alors qu'ils sortaient d'un cinéma. Pendant le film, le couple leur avait demandé d'être respectueux et de faire moins de bruit. Les adolescents se sont faits sortir du cinéma car ils dérangeaient trop. L'homme dans le couple, qui est dans les marines, se demandent si ça vaut la peine de défendre son pays pour une gang d'imbéciles comme ceux-là.


Cette vidéo-ci rapporte l'histoire d'une famille avec deux enfants, revenant d'un spectacle de feux d'artifices, qui se sont fait battre sans raison par un groupe de 30 à 50 adolescents noirs.


Dans la vidéo suivante, une femme et ses deux jeunes filles, dont une de 4 ans, ont été battues par des adolescentes à cause d'une paire de lunette soleil dont une des lentilles s'était détachée. La mère dit en pleurant son désarroi de constater que personne n'est resté pour témoigner et pour l'aider.


Les blancs, eux, semblent davantage exulter leur colère montante dans le sport. De plus en plus de bagarres ont lieu dans les événements sportifs aux USA. Homme, femme, tout le monde y passe. C'est vrai qu'il y a toujours eu un peu de bagarre dans les événements sportifs, mais selon ce que j'ai pu lire, il semble qu'il y a une recrudescence marquée de ce genre de bagarres.




Durant le congé de la fête du travail hier, 47 personnes ont été tirées à New York, 7 ont été tuées à Chicago...
Bientôt le chaos si ça continue.

Un signe des temps: Détroit, la 3ème ville la plus violente des USA, croulent sous le poids du chômage alors que les compagnies d'automobiles, qui jadis employaient des américains, font des profits records en faisant fabriquer les automobiles outre-mer. Vous réalisez que ces compagnies ont été sauvées de la faillite par l'argent du peuple il n'y a pas si longtemps. Aujourd'hui, les résidents de Détroit, avec près de 50 000 résidences/édifices abandonnés, sont en train de faire une sorte de cannibalisme en réduisant en pièces détachées toutes leurs bâtisses et biens pour les revendre à la ferraille.