dimanche 31 juillet 2011

L'OBSESSION DU TÉLÉPHONE INTELLIGENT

Ils sont encore l'apanage des « early-adopters » mais les smartphones deviennent plus qu'un outil. Ils prennent carrément la vie de leurs utilisateurs, si l'on se réfère au proverbe qui dit qu'on est possédé par ce que l'on possède. Des scientifiques ont regardé notre propension à tout le temps « vérifier » ce qui se passe sur le smartphone : lorsque l'utilisateur regarde très (trop) fréquemment son menu, son écran, ses actualités, ses emails, ses contacts et autres « applis ».

Les chercheurs furent surpris par les comportements de vérifications toute la journée. Il s'avère que la « vérification typique » dure 30 secondes : on constate le déblocage du verrou de l'écran et l'accès à une seule application. Ce qui interpelle les chercheurs est que dès le moindre moment d'ennui, l'utilisateur se retourne vers son appareil plutôt que vers son environnement.

On sait que les smartphones ne sont pas sans conséquence : accidents durant la conduite et vie déréglée. On a aussi observé que la formation d'une habitude vis-à-vis d'une application peut « forger » l'habitude pour des applications semblables et liées. Cela a des avantages (le contenu est plus rapidement accessible) et des inconvénients (comme une absorption du temps libre personnel).
Sur la toile
Smartphone : "Il va pleuvoir, tu devrais prendre un parapluie", "Oh ! Merci, Smartphone ! Tu es si intelligent !"