vendredi 18 mars 2011

LE SYNDROME CHINOIS

Le Syndrome Chinois est une expression tiré du titre d'un film américain (The China Syndrome) réalisé par James Bridges, sorti en 1979.

Le film est fondé sur un scénario qui envisage la possibilité d'un emballement du réacteur nucléaire de la centrale (résultant de lacunes volontaires dans le contrôle des principaux composants de la centrale au moment de sa construction) conduisant celui-ci à faire fondre son enceinte de confinement et à traverser le sol (syndrome chinois) ; en théorie jusqu'au centre de la Terre (et non jusqu'en Chine comme le laisserait supposer le film).

Sorti douze jours avant l'accident nucléaire de Three Mile Island, ce film eut un écho considérable dans l'opinion et alimenta le mouvement contre l'énergie nucléaire aux États-Unis.
-------------

Dans le domaine du nucléaire, le Syndrome Chinois (meltdown) survient lorsque les tiges radioactives se retrouvent à l'air libre sans agent refroidissant. Les tiges non refroidies entrent alors en fusion et fondent, traversant la structure qui les abrite et pénétrant dans la terre. Les tiges en fusion ne sont alors arrêtées que lorsqu'elles rencontrent la mappe aquifère souterraine, où elles sont refroidies, ou avant si la chaleur diminue assez. Dans le cas où les tiges en fusion rencontrent de l'eau, la vapeur radioactive remonte sous pression et est projetée dans l'atmosphère. C'est la pire chose qui pourrait arriver à une centrale semble-t-il.

Fait intéressant, lorsqu'une tige a fini sa vie utile, on doit la laisser refroidir pendant "5 ans" avant de pouvoir l'entreposer dans des sortes de sarcophages métalliques hermétiques.