dimanche 13 juin 2010

CHANGEMENT DE VIBRATION

Voici une position intéressante de Joël Labruyère, un changement de paradigme qui vaut la peine d'être exploré. Il est temps de cesser de se soumettre à toute philosophie, religion, courant de pensée, culture et histoire et de se redéfinir chaque instant par soi-même. Il faut en venir à effacer cette programmation émotionnelle et la remplacer par de la réelle intelligence, pas de l'intellect.

Libère ton esprit des désirs programmés par l’ancien monde.
Justifie par le néant tes raisons vides de sens.
Déserte les prétentions de ta vanité.
Éparpille ces milliers de petits riens dans l'éternité.
Marc

Je vous laisse avec Labruyère :

"La lucidité c’est de ne plus s’alarmer des risques et périls qui menacent l’espèce humaine en y apportant des solutions boiteuses par bonne conscience ou par ignorance des causes réelles. La lucidité c’est de rompre radicalement avec la politique et la culture qui entretiennent ces maux. Il faut opérer une dissidence en esprit."
(...)
"D’abord, observons ce que fait la concurrence - pour ne pas dire « l’adversaire » car nommer par son nom le carnassier qui les dévore est insupportable aux ruminants. L’élite est organisée en réseaux occultes relayés par des clubs et des loges où l’on maintient les esclaves de la technocratie mondiale sous contrôle. Ils sont organisés depuis des siècles, et ils obéissent à des chefs implacables qui leur procurent des privilèges et un pouvoir sur le genre humain. Pendant que ces messieurs se réunissent dans leurs loges pour décider de votre sort, vous batifolez en brandissant le Livre Jaune, expliquant à votre concierge éberluée le complot des illuminati.
Et lorsqu’elle prête attention à vos élucubrations sans vous traiter de dingue, vous pensez « les choses évoluent, ma concierge commence à comprendre ». Et pendant ce temps, vous continuez à rêver, vous ne vous organisez pas. Vous passez d’un complot à l’autre sans chercher à comprendre. Vous zappez. Laxisme, paresse ?Vous ne voyez pas que le système politique que vous dénoncez est fondé sur une organisation technocratique militaire où rien n’est laissé au hasard. Les journalistes, les banquiers et les stars mangent et couchent ensemble. Ils sont ORGANISES. Pas vous. Vous, vous êtes isolé, donnant votre âme en pâture à l’Internet du Pentagone."
(...)
"L’élite vous utilise pour régler les problèmes générés par son avidité. C’est un système machiavélique parfait. Ils font la guerre pour augmenter leur fortune et vous descendez dans la rue pour bêler « la paix, la paix » jusqu’à ce qu’ils vous donnent le prix Nobel. Vous êtes un super gagnant au dîner de cons et vous avez bien mérité le prix. Alors, le trafic d’armes peut continuer, avec votre caution, en attendant qu’un nouveau don Quichotte se lance à l’assaut des moulins à Rothschild qui tournent dans l’astral en aspirant votre énergie."
(...)
"Donc, osez vous prendre pour ce que vous êtes, non un surhomme ou un sous homme, mais un être d’extraction céleste. Un ange ? Pas exactement, car un ange n’est que la fonction qu’il doit accomplir, sans autre choix. Mais si tel est votre désir… Homme, ange, dieu, rien de tout cela n’est satisfaisant. A vrai dire ce ne sont que des mots sur lesquels on a plaqué des images surannées. L’humaniste a le culte de l’homme et le spiritualiste a le culte de l’ange. D’autres parlent du dieu, mais il ne faudrait pas exagérer, car un dieu est un être quand même très spécial, capable, lorsqu’il tourne mal, de devenir un super démon."
(...)
Sortir du vortex - UNDERCOVER N°16: Joël Labruyère