lundi 31 mai 2010

FRANÇOIS CHARTRAND

La conférence de François Chartrand d'aujourd'hui était une des meilleures auxquelles j'ai assisté. François nous a laissé avec un plan d'organisation pour le pays pour les temps à venir. Je sais que François rendra disponible un condensé de la conférence sur son nouveau site :
Francois-Chartrand.tv

C'est à suivre !

6 commentaires:

Anonyme a dit...

J'ai lu son texte sur le «Mensonge». Intéressant bien qu'incomplet.
Parce qu'il faut bien définir qui est Dieu, qui est Jésus, qui est cette Église.
À ce titre, les livres d'Anton Parks sont des incontournables. Avec ses «Chroniques du Girku» et «Le testament de la Vierge», il touche aux racines de nos civilisations. L'intention et l'essence du discours de François Chartrand me semblent honnêtes et intègrent. Mais il risque de se planter «royalement» s'il n'approfondit pas ce «monde» que nous présente Anton Parks et qui nous révèle à nous-mêmes. Comme son site n'a pas d'adresse de courriel pour le rejoindre, je laisse ce commentaire sur votre site.

François a dit...

Bonjour anonyme
Je ne connais pas Anton Parks. Je retiens surtout de ton commentaire cet avertissement : « Mais il risque de se planter «royalement» s'il n'approfondit pas ce «monde» que nous présente Anton Parks et qui nous révèle à nous-mêmes. ». Définir dieu est l’expression de la plus grande futilité imaginable. J’ai la preuve dans mon expérience que la vie est guidé par une intelligence supérieur. Pratiquement a chaque étape de mon existence il se trouvait quelqu’un pour prédire que j’allais me planté. C’est phénoménal cette crainte qui habite l’homme. Non, je ne vais pas me planté. Simplement parce que je sais que dieu est indéfini et que l’expression de la conscience humaine en est la preuve. Regarde moi bien aller, tu verras que l’homme défini son monde selon ce qu’il détermine. La plus grande erreur serait de croire ce que le monde pense de moi. Je sais ce que je sais et je n’ai pas le temps de lire tellement c’est rempli d’action.
Au plaisir

Misterto a dit...

+1 pour Anton Parks. Il a juste ... tout dit.

Anonyme a dit...

Je veux juste spécifier à François que dans son texte il dit «l'humanité n'est inférieure à rien» mais en contrepartie, l'Église nous traite de pécheur en partant avec je ne sais quelle tache originelle farfelue. D'autre part, «si nous avons été créé par un Dieu unique», si ce Dieu unique était une totale méprise et que l'on avait été créé par un maître généticien ? «L'obéissance à Dieu est un test d'amour» l'obéissance à quel Dieu ? Voilà ce que tu dois définir. Tu sembles le lier de plus à l'Église catholique et à la Bible : mais qu'est-ce que l'Église a fait pour aider les pauvres etc et quel est son message d'amour dans les faits concrets ?
J'ai toujours dissocié l'Énergie créatrice de l'Univers de nos petits dieux de la Bible ou du Coran (et ce bien avant d'avoir lu Anton Parks) qui ne sont que des êtres un peu plus évolués que nous, et que l'on nous a fait gober comme «Dieu» par l'entremise de diverses religions subversives, manipulatrices et despotiques. Mon malaise vient que tu sembles défendre l'Église et y associer ton discours. Voilà pourquoi je te dis qu'il faudrait que tu définisses «Dieu» lorsque tu y fait référence. Pas le définir intrinsèquement, mais le contextualiser. Parce que dans l'ensemble j'aime bien l'essence de ton propos depuis que je te suis sur le net. Mais ce rapprochement avec l'Église... me laisse perplexe à moins que j'ai mal interprété certains passages.

Gilles a dit...

J'ai assisté a la conférence, et j'ai trouvé François bien structuré, préparé et déterminé a nous faire voir un projet, qui nous mèneras vers une vision moderne et viable d'un Québec non pas indépendant mais inter-dépendant et ouvert sur le monde.

P.S. Belle énergie François!

Anonyme a dit...

A-t-on pu finalement connaître l'identité des usurpateurs dont François Chartrand avait fait mention? J'aimerais bien savoir qui ils sont.