dimanche 21 juin 2009

LE RABIN CACHÉ AU QUÉBEC


Facebook

1 commentaire:

jacbro a dit...

Elior Chen extradé du Brésil
Par JPOST.FR
24.05.09
Un tribunal brésilien a ordonné, jeudi, l'extradition du rabbin Elior Chen - responsable présumé de l'une des affaires de maltraitance les plus graves de toute l'histoire d'Israël. Chen et ses disciples sont soupçonnés d'avoir sauvagement battu, de façon systématique, deux frères âgés de 3 et 4 ans, à l'aide de marteaux, de couteaux et d'autres instruments.


Le rabbin Elior Chen.
Photo: Police d'Israël , JPost
Le calvaire des deux enfants aurait duré plusieurs mois avant que le plus jeune frère ne perde conscience. Il souffre aujourd'hui de lésions cérébrales très graves et risque de passer le reste de sa vie dans un état végétatif.

Les hommes, aidés par la mère des deux garçons, sont également soupçonnés d'avoir maltraité plusieurs autres enfants de la même famille.

Chen a été arrêté à Sao Paolo, le 3 juin dernier. Il avait fui Israël peu de temps avant que la police ne découvre l'affaire. Il s'est réfugié au Brésil, via le Canada, accompagné de sa famille.

Il n'existe aucun accord d'extradition entre Israël et le Brésil. Cependant, les forces de l'ordre des deux pays collaborent étroitement depuis la publication d'un mandat d'arrêt international à l'encontre de Chen, en avril 2008.

Le fugitif s'est rendu à la police brésilienne le 3 juin, afin d'éviter de salir l'honneur de la communauté juive locale - qui subissait bon nombre de critiques du fait de sa présence -, selon son avocat.

Pour l'heure, cinq personnes, dont la mère des enfants, ont déjà été inculpées. La femme en question aurait forcé ses enfants à ingurgiter des matières fécales, les aurait enfermés dans une valise pendant trois jours de suite - les autorisant à sortir seulement pour de très courtes durées. Elle les aurait également frappés de manière répétitive, fouettés, et secoués. Elle est aussi soupçonnée de leur avoir régulièrement brûlé les mains à l'aide d'un briquet et d'un radiateur et les aurait forcés à prendre des douches à l'eau glaciale.

La mère, Chen et ses "éducateurs" sont aussi soupçonnés d'avoir versé du sel sur les brûlures du jeune enfant de trois ans, de l'avoir bâillonné avec une kippa et du scotch. Ils auraient également forcé les enfants à ingurgiter des boissons alcoolisées, jusqu'à ce qu'ils vomissent.

Dans l'attente de son extradition, Chen est incarcéré dans une prison brésilienne. Il reçoit des repas cachères livrés par une société de traiteurs. Il a également reçu l'autorisation d'obtenir des phylactères dans sa cellule.

Etgar Lefkovits a contribué à la rédaction de cet article.