samedi 30 mai 2009

SUPER LASER

Les États-Unis ont inauguré en Californie (ouest) un «super laser», présenté comme le plus puissant du monde et comme étant capable de reproduire la chaleur d'une étoile.

Le National Ignition Facility (NIF) est avant tout destiné à évaluer la fiabilité et la stabilité de l'arsenal nucléaire américain, mais les scientifiques estiment qu'il pourrait aussi permettre des découvertes dans le domaine de la fusion de l'hydrogène, prometteuses pour l'environnement.

«Nous avons inventé le plus grand système de laser du monde», s'est félicité le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger lors d'une cérémonie à laquelle participaient vendredi des milliers de personnes, dont des responsables de l'Etat fédéral.

«Nous pouvons créer des étoiles ici, sur Terre. Et j'imagine déjà la déception de mes amis à Hollywood, quand ils vont savoir que ce qu'ils montrent sur grand écran est obsolète. Nous avons le vrai truc ici», a ajouté l'ancien acteur.

Le NIF, situé dans le laboratoire Lawrence Livermore, à environ une heure de San Francisco, peut faire converger 192 faisceaux laser vers un même point, recréant les températures et la pression qui existent au coeur d'une étoile ou d'une planète géante.

Les équipements du laser, reliés à une sphère de la taille d'une maison, vont permettre de recréer un environnement et de mener des expériences inédits sur Terre, selon le laboratoire.

«Le succès du NIF sera une percée scientifique historique; la première combustion par fusion dans le cadre d'un laboratoire, répliquant sur Terre le processus qui actionne les étoiles», s'est réjoui le directeur du programme, Edward Moses.

La construction du laser avait été entamée en 1997 et financée par l'Administration de la sécurité nucléaire nationale (NNSA).
cyberpresse
Facebook