mercredi 28 janvier 2009

PLUS PETITS POINTS QUANTIQUES

Les limites de l'informatique auraient-elles encore été repoussées ?

Des chercheurs de l'Institut national de nanotechnologie du Canada et de l'Université de l'Alberta ont développé les plus petits points quantiques atomiques simples créés à ce jour.

Cette percée annonce, selon ses auteurs, la création d'une nouvelle génération d'ordinateurs beaucoup plus rapides.

Souvent appelés atomes artificiels, ces points quantiques sont composés d'un seul atome de silicium qui mesure moins d'un nanomètre de diamètre, c'est-à-dire un milliardième de mètre. Jusqu'à aujourd'hui, les plus petits mesuraient deux nanomètres.

Selon le chef du projet, Robert Wolkow, ces travaux permettront de concevoir de nouvelles formes de dispositifs électroniques à base de silicium, comme des ordinateurs à très faible consommation d'énergie.

À ce jour, les points quantiques ne pouvaient être utilisés qu'à des températures très basses. Or, ces nouveaux points quantiques de taille atomique fonctionnent à température ambiante.
(...)
@Radio-Canada