jeudi 6 novembre 2008

YES WE CAN !


Qui n'a pas versé une petite larme à l'élection d'Obama ? Un clin d'oeil de l'univers à l'humanité qui pensait que c'était la fin. Faut croire que tout peut arriver, même McCain qui a eu beaucoup de classe dans son discours de défaite. Obama a un mandat d'enfer face à la crise financière, mais peut-être est-ce une chance car qui pourra lui blâmer ses écueils face à un problème insoluble. Il sera un héros, il n'y a aucun doute. Pour la première fois, cela ne me fait rien que les étatsuniens s'appellent "américains", comme si toute l'Amérique leur apartenaient. Aujourd'hui, le monde entier se sent américain.

Au Québec, on entre en élection pour le 8 décembre. Une élection précipitée avant la débâcle financière. Nos candidats n'ont rien d'un Obama. Le Québec s'anglicise. Faut vivre à Montréal pour s'en rendre compte. J'en suis extrêmement triste.