vendredi 15 août 2008

ENFANTS DU VERGLAS

Le stress vécu par les femmes enceintes au moment de la tempête du verglas de 1998 a eu des répercussions sur le développement à long terme de leurs enfants à naître, affirment des chercheurs québécois.

Selon les docteurs David Laplante et Suzanne King, de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas, les enfants de 5 ans et demi nés de la crise présentent un certain retard de développement.
(...)
@radio-canada