dimanche 3 août 2008

À COUPER LE SOUFFLE

Alimentés depuis des mois par les médias, nous nous attendons à rencontrer tous les maux de la Terre de Chine. Les voilà maintenant dans l'atmosphère! Il est vrai que les images nous parvenant du pays de Mao n'ont rien pour nous rassurer. Le smog de Londres, comparé à celui de Pékin, c'est de la petite bière. On a beau mettre les usines en veilleuse, enrégimenter la circulation, rien ne semble l'endiguer. Peu importe les moyens, il résiste. (...)