mardi 6 mars 2012

LES TRADERS, PIRE QUE DES PSYCHOPATHES

Ce n'est pas un jugement de valeur, mais ce qui est ressorti d'une étude concernant les traders qui jouent frauduleusement avec les milliards. On pense à ce qui est arrivé à la Société Générale, mais un cas récent illustre notre propos : l'arrêt de Kweku Adoboli, trader à l'USB (le coup, un investissement très risqué, portait sur 2,3 milliards de dollars) et qui a fait que le patron de la banque a démissionné.

Cette étude a été réalisée par une équipe de chercheurs d'une université suisse. Un facteur contributif au comportement des plus fous de ces traders est que ces derniers seraient plus manipulateur et sans foi ni loi que les psychopathes. Les chercheurs ont mesuré grâce à des simulations et des tests d'intelligence la propension à coopérer et l'égotisme (culte de la personne) de 28 traders professionnels.

On a comparé cela avec les résultats (forcément anormaux) de psychopathes et les résultats ont dépassé les espérances des chercheurs. Les traders ne sont pas fous au sens pathologique du terme, mais sur le plan du comportement, ils sont prêts à prendre tous les risques et à à tomber dans l'égotisme le plus abyssal. Ce qui a perturbé les chercheurs est que ces traders ne cherchaient pas à gagner les plus hautes récompenses, mais à prendre le plus grand avantage compétitif. Tout les moyens sont bons pour être au-dessus des autres et ils sont prêt à « investir » beaucoup d'énergie dans cette tâche. Ils sont dans une approche destructive.

En quelque sorte, pour prendre une image, c'est le genre de personne à pulvériser (de nuit) votre jolie voiture pour qu'ils se sentent mieux devant leur miroir. Le genre de personne à ne pas avoir dans son voisinage, évidemment.
source : sur la toile